CENTRE CULTUREL DES MUSULMANS D’ANNEMASSE

14.03.2016La rédaction

Le Centre Culturel des Musulmans d’Annemasse est au départ la salle de prière d’un foyer Sonacotra. Le 12 juin 1979, le Centre Culturel Islamique de Haute-Savoie reconnaît son existence.

Capture decran 2016-03-14 à 15.59.47

En 1983, un prince saoudien, choqué par l’état des lieux, offre aux musulmans pratiquants d’Annemasse  une maison située rue des Alpes. La maison fait 211 mètres carrés, elle est composée de 3 salles de prière ; une grande à l’étage ainsi qu’une petite et une moyenne au rez-de-chaussée dont une réservée aux femmes, ainsi qu’un couloir pour les ablutions, une cuisine et un bureau.

A la fin des années 90, la maison est trop petite pour accueillir les pratiquants. La mairie cède alors un terrain. Commence alors une longue campagne entre politiques et habitants contre le projet de mosquée. Un maraîcher, dont la famille exploite le terrain en zone franche depuis 100 ans refuse de céder. En octobre 2014, le tribunal administratif de Lyon donne raison à Pierre Grandchamp, le maraîcher. En février 2016, la mairie finira par voter la vente d’un nouveau terrain appartenant à la commune dans la zone du Brouaz.

Considérée comme proche des Frères musulmans, Abdelaziz Benjelloun président du Centre Culturel des Musulmans d’Annemasse se défend dans un journal Suisse. «Nous des  fondamentalistes? Depuis 30 ans que nous exerçons paisiblement notre foi à Annemasse, ça se saurait» (Le Temps, 28 mars 2011). Pourtant le Centre a accueilli le très controversé Hani Ramadan, le 23 mars 2012 pour une conférence « L’endurance dans le bien ». Mais aussi le 20 juin 2014.

D’autres conférenciers sont intervenus au Centre, comme Tareq Oubrou (29/1/15). Hassen Iquioussen (24/5/14). Ou encore Naïm Loucif (20/12/14), un diplômé en sciences islamiques de l’IESH Château-Chinon et responsable du département études islamiques de l’institut Ibn Taymiyya. Dans un tweet, Naïm Loucif s’enthousiasmait du niveau d’éducation des combattants de la branche armée du Hamas. « Je fût frappé dans les interviews par le niveau de langue arabe des combattants qui parlaient un excellent arabe en mettant les accents à la fin de tous les mots (ceux qui parlent l’arabe comprendront ce dont je parle). Cela montre le niveau d’éducation de ces combattants. Je me demande si les soldats égyptiens s’expriment de la sorte, à voir le général Sissi j’en doute. »

Capture decran 2016-03-14 à 15.04.49

Le conférencier participera aux Journées de retrait de l’école initiées par Alain Soral et Farida Belghoul. Naïm Loucif sera perquisitionné en décembre 2015 dans le cadre de l’état d’urgence.

De plus le Centre Culturel des Musulmans d’Annemasse est régulièrement présent aux rassemblements de l’UOIF (organisation listée comme terroriste par les Emirats Arabes Unis). En 2007, le Centre participait même à un voyage en car pour le rassemblement de l’UOIF .

En 2016, le Centre Culturel des Musulmans d’Annemasse coorganisait un colloque régional sur « Intégrisme, Radicalisation religieuse … les Racines et les Remèdes ». Dans les objectifs du colloque on pouvait lire :

  • « rappeler les valeurs de l’Islam, basées sur la tolérance et l’ouverture à l’autre
  • comprendre les racines et les sources de cette radicalisation
  • analyser le processus et le parcours qui mènent certains jeunes vers une radicalisation dans la conception et dans la pratique religieuse
  • identifier les remèdes et les moyens qui permettent de prévenir ces phénomènes de radicalisation »

Parmi les intervenants :

M. Anouar KBIBECH – Président du CFCM, Président du RMF, Membre de la Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF)

Dr Amine NEJDI – Membre du « Conseil Européen des Oulémas Marocains » (CEOM), Président du CRCM Lorraine, Imam de la Mosquée de Tomblaine (près de Nancy)

Mme Ouisa KIES – Chercheur sur la « Radicalisation en Prison »

M. Moussa KHEDIMELLAH – Sociologue

M. Hafid OUARDIRI – Directeur de la Fondation pour l’Entre-connaissance – Genève

M. Mohammed BOUSEKRI – Président Régional du RMF (Rhône Alpes), Imam de la Mosquée d’Annemasse CCMA est intervenu sur « L’Islam : Religion du juste milieu et du rejet du radicalisme »

M. Mohamed Iqbal ZAÏDOUNI – Responsable de la Formation des Imams au RMF, Président du CRCM Bretagne, Aumônier des Prisons en Bretagne

M. Hamid ZEDDOUG – Président du Centre Culturel des Musulmans d’Annemasse (CCMA), Fondateur du groupe interreligieux de l’agglomération Annemassienne

M. Pascal COURTADE – Chef du Bureau Central des Cultes – Ministère de l’Intérieur

M. Laid BENDIDI – Président du CRCM Rhône-Alpes – Aumônier militaire

M. Kamel KABTANE – Recteur de la Grande Mosquée de Lyon

M. Azzedine GACI – Recteur de La Mosquée Othman à Villeurbanne

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s